ETUFOR SA

Route des Planisses 12

1958 St-Léonard
Tél. 027 203 93 07
email


Le bureau ETUFOR SA est un bureau d'ingénieurs spécialisé dans les domaines de la forêt, des dangers naturels et de l'environnement. De la conception à la mise en oeuvre de projets, nous nous appuyons sur plus de 14 ans d'expérience.

Nos domaines de compétences sont les suivants :

  • planification et économie forestière
  • protection contre les dangers naturels
  • procédures de défrichement et sevitudes forestières
  • ingénierie forestière et biologique
  • conception de mesures en faveur de la nature, rapports d'impact en collaboration avec le bureau Grenat sàrl.

Nous conseillons nos clients, élaborons des projets et en assurons la direction des travaux.

 

Actualités

Vous trouverez ci-dessous quelques nouvelles brièvement commentées

blisiers amontLe bureau ETUFOR SA est mandaté par la commune de Vollèges pour étudier les possibilités de mettre en réverve forestière le pâturage boisé de Mont-Chemin. Il s'agit principalement de conserver et soutenir une exploitation mixte entre la sylviculture et l'agriculture.

Ce type d'exploitation traditionnelle a une haute valeur culturelle, une biodiversité très riche et offre un cadre exceptionnel pour la détente dans un panorama qui évolue sans cesse au fil des saisons.

Vous pouvez accéder à un panorama 360° ici.

Avalanche SionneLa mise en place du site d'expérimentation de la dynamique des avalanches de la Vallée de la Sionne, par l’Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) en 1996, marque le début d'une collaboration très étroite entre le l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) et le Canton du Valais. Les 20 ans de recherche dans ce domaine en Valais font de ce site le hot spot mondial de la recherche et contribue à la réduction des risques liés aux dangers naturels.

Communiqué du SLF

Sur Canal 9

Le Nouvelliste

 

La modification de la loi forestière est prête et devrait être votée le 18 mars.

Une dernière divergence de fond portait sur l'inscription dans la loi de l'obligation de disposer d'une formation pour exécuter du travail rémunéré en forêt. Cette position plutôt protectionniste était étonnament soutenue par le Conseil fédéral et le Conseil des Etats, mais rejetée par le Conseil national. Celle-ci vient d'être abandonnée sous cette forme, une obligation de suivre un cours de sensibilisation sur la sécurité au travail la remplaçant.

La société spécialisée forêt de la SIA (SSF/FVW) était l'une des rares associations consultées à avoir soulevé ce point particulier (position de la SSF). La version finale du texte de la loi lui aura donné raison.

La Confédération devrait également soutenir plus fortement la desserte forestière et l'utilisation du bois. Ceci s'inscrit dans une politique d'un soutient à l'exploitation durable des ressources forestières.

Mise à jour : éditorial de Bruno Röösli, Chef de la section conservation des forêts et politique forestière.

IDFBANNER FR cr

Chaque Suisse consomme 300 litres d'eau potable par jour. La forêt joue un rôle majeur pour la qualité de l'eau consommée, car son écosystème protégé de tout engrais ou pesticide filtre naturellement l'eau de pluie, raltenti son écoulement et la stocke dans son sol.

Henniez l'avait déjà compris en 1905 (article La Forêt).

arole UrsBeat

A 2'765 m au-dessus de Zermatt, Urs-Beat Brändli avait découvert ce qui devait être l'arbre le plus haut de Suisse, un arolle qui ne mesurait que 11 cm. A 2'745 m, plusieurs exemplaire plus gros avaient également été découverts, le plus grand d'une hauteur de 2 m pour un diamètre du tronc de 6 cm.

Depuis, ce record a été battu à plusieurs reprises, dont un arolle à 2'805 m au Clocher d'Arpette à Champex, Orsières (Jean-Paul Theurillat). Avec un minuscule bouleau à 2'860 m à Poschiavo (Sonja Wipf) et un mélèze à 2'971 m à Ausserberg (Egon Feller), le podium est actuellement composé de 3 essences différentes. Une liste actualisée est actuellement gérée par l'inventaire forestier suisse.

foret valais 2016

 

La forêt valaisanne te protège et offre bien des services.

Le bois, bien sûr, comme ressource et places de travail locales, la protection contre les dangers naturels, un espace de détente et de loisirs, un milieu naturel diversifié et habitat de la faune : telles peuvent être résumées en quelques mots les prestations de nos forêts.

Forêt-valais, l'association des propriétaires forestiers valaisans du Valais, fêtera en 2016 ses 20 ans et en profite pour lancer une campagne de promotion des forêts valaisannes et de ses ressources.

Rapport forestier 2015Après une première publication en 2005, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) publie son nouveau rapport de référence dix ans après, avec le concours de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). L'évolution de la situation est analysée à l'aide d'indicateurs standardisés au niveau européen.

Si la forêt semble paraître un milieu naturel immuable, à l'image d'un patriarche plein de sagesse et de bon sens, sa dynamique à l'échelle des générations laisse entrevoir des transformations importantes, ainsi qu'une adaptation constante aux changements sociétaux et environnementaux. En périphérie, la déprise agricole laisse place à des friches où la forêt progresse, alors qu'à proximité des agglomérations la forêt est soumises à des exigences souvent contradictoires.

Très fouillé, le rapport conclut que l'état de la forêt est actuellement bon, mais que les défis futurs laissent entrevoir une situation qui pourrait changer rapidement.